Dysphasie

Association Avenir DysphasieJ'aimerais vous parler d'un sujet qui me tient à coeur, et qui n'a rien à voir avec le tricot. Certains ont pu lire dans mon profil et mes centres d'intérêts le mot dysphasie. Il s'agit d'un problème de langage, qui concerne davantage les garçons que les filles.
J'ai deux enfants, et tous les deux ont ce problème de langage, que personnellement je trouve plus marqué chez mon fils que chez ma fille.
Il y a 6 différents types de dysphasie, dont je vous épargne l'énumération complète. Vous pourrez voir sur ce site perso une bonne définition de ces types. En ce qui concerne mon fils Bruno, sa dysphasie est de type sémantique-pragmatique. Je vous cite la définition du site Dans le monde de la dysphasie
L'enfant présente un problème de traitement des messages verbaux. Il comprend mal les situations et les tâches et a de la difficulté à comprendre le sens des mots. Il a une bonne articulation et habituellement, apprend à parler en répétant textuellement les phrases de son interlocuteur. L'enfant a de la difficulté à s'adapter à son interlocuteur et à faire passer son message. Il utilise le langage de façon rigide et figée.
Je dois reconnaître que Bruno a été très vite pris en charge dès la maternelle par le C.AM.S.P. de Pontoise avec de l'orthophonie, de la psychomotricité, des séances en groupe d'expression qui lui ont été très bénéfiques. Son langage était difficilement compréhensible, et il s'énervait, se mettait en colère dès que l'on ne le comprenait pas. Depuis l'âge de 4 ans, il est suivi en orthophonie en libéral. Il n'est plus pris en charge par le C.AM.S.P. depuis son 6ème anniversaire. Parallèlement, son parcours scolaire s'est plutôt bien passé. Il a redoublé sa grande section de maternelle, et celà lui a été profitable car il a fait un très bon CP. Il est actuellement en CE1, et se retrouve parmi les meilleurs élèves de la classe. Mais il manque terriblement de confiance en lui. Il hésite beaucoup à prendre une option lorsqu'un énoncé comporte une ambiguïté, et dans ces cas-là, hé bien ilne fait rien. Quant à demander conseil à la maitresse ou à son A.V.S. (auxilliaire de vie scolaire), ouf, il y a tout un monde qu'il lui est très difficile de franchir. Il est aussi sous traitement médical depuis sa deuxième grande section (Zarontin). Ce médicament lui a été prescrit par le neuropédiatre qui le suit régulièrement à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches. En effet, lors d'un E.E.G. de nuit, on s'était aperçu que son sommeil paradoxal était perturbé, ce qui altérait sa concentration de jour. Depuis qu'il a ce traitement, Bruno a eu beaucoup moins de difficultés à se concentrer en classe. Ce médecin aurait souhaité que Bruno fasse sa scolarité en hôpital de jour, mais mon mari et moi nous y sommes opposés.
Mathilde a eu le même parcours que Bruno au C.A.M.S.P. Elle a eu jusqu'à 4 séances d'orthophonie par semaine. Mais à la fin, elle était épuisée et ne voulait plus travailler. Il a été jugé plus prudent de revenir à 2 séances et les résultats sont là. Sa dysphasie est plutôt de type lexical-syntaxique :
L'enfant a de la difficulté à comprendre les questions et les messages hors-contexte, ainsi qu'à trouver les mots pour s'exprimer.
La même demande pour une scolarité en hôpital de jour a été faite pour Mathilde, avec le même refus de notre part. Mathilde ne présente pas la même dysphasie que son frère. Elle a aussi un vocabulaire un peu restreint pour son âge, mais elle a fait d'énormes progrès cette année. Elle a pris beaucoup d'assurance, et tend à devenir une vraie pipelette. Elle a même été mise au coin en classe parce qu'elle bavardait avec une copine, au lieu d'écouter sa maîtresse. Sa maîtresse, Corinne, est très dynamique, et elle la voit en CP sans problème. Toute l'équipe éducative est d'accord. Donc le neuropédiatre de Garches a bien vu aussi les progrès et consent à ce qu'elle passe en CP normal.
Mais des bilans réguliers sont faits à Garches avec des orthophoniste, ergothérapeute, psychologue .... et de temps en temps un E.E.G. de nuit pour le fun !
Certes, il faut rester lucide. Mes enfants ne feront pas de grandes études. Mais on essaie de les pousser le plus loin possible.

Voilà, c'était mon intermède sur les problèmes de langages.
@ bientôt.
Forum Mots à mots

En cours et autres....

Ma Backyard leaves du knit-along ScarfHalf est terminée depuis quelques jours. En fait, il ne me restait qu'à prendre des photos.
Actuellement, je suis en train de finir le FrenchMarketBag en Noro. Et d'ailleurs, plus je le tricote, plus j'ai l'impression que la première pelote que j'ai tricotée n'était pas tout à fait pareille. Pourtant, il y a bien le même numéro de nuance, et le même bain? Mystère... Enfin, ça ne se verra pas trop pour ce sac.
Parallèlement, j'ai commencé le pull Phildar pour Bruno, et je le tricote en rond pour éviter les coutures. J'en suis presque aux emmanchures, j'en viens à m'étonner d'en être déjà là. Si je me sens assez sûre de moi, je crois que je ferais les manches aussi en rond.
Et pendant ce temps, le pull Hoëdic de Mathilde est en souffrance....
@ bientôt, et faites chauffer les aiguilles... !

Rien que mes yeux ...

La photo est récente, puisqu'elle date d'avant hier.
Un pot était organisé pour l'anniversaire d'un collègue. Pas mal de photos ont été prises, dont celle-ci, recadrée.

De passage à Toulouse

Séjour à Toulouse du 9 au 13 février car ma mère devait se faire opérer d'un polype. L'opération s'est bien passée (3 heures quand même, plus 4 heures en salle de réveil). Elle est finalement sortie de la clinique mardi matin, en bonne forme. Mais l'alerte a été chaude, car le médecin nous a fait remarquer qu'il aurait été plus prudent d'opérer plus tôt.
J'en ai profité pour rencontrer des tricoteuses du TTT. En fait, il y avait plusieurs tricoteuses que je connaissais pour les avoir déjà lues.
J'ai fait également un petit détour par la rue Kennedy, et en suis repartie avec 2 revues katia, n° 48 et n° 50. La vendeuse est, disons, volubile, et exigeante. J'ai l'impression que pour elle, une vrai tricoteuse doit savoir maîtriser la technique, position du fil etc... J'aime bien le pull sur la couverture du n° 48, mais où trouver du fil Jamaica ?

Voilà mon quartier. Les toulousaines reconnaîtront l'endroit.
Je viens d'apprendre l'existence d'un nouveau site de vente de laines qui propose également des pochettes et sac "Innamorata". C'est tout frais, mignon ! En attendant, j'ai bien avancé sur mon écharpe Backyard leaves, que j'ai presque terminée. J'ai tricoté un peu aussi le pull Hoëdic pour Mathilde en lacet de coton Mercredi et Cie. Mais je crois qu'elle le mettra l'année prochaine, car ma fille n'est pas épaisse !
Sur ce, je vous dis bonne nuit !

Saint Valentin


Un site pour en savoir un peu plus sur sa biographie.

Fatigue

Hier la journée a été plutôt mouvementée. L'école m'a appelée vers 13h00 pour me dire que Mathilde n'allait pas bien, elle avait de la fièvre, frissonnait, pleurnichait, ne voulait pas manger.
Je la récupère et nous voilà toutes les deux à l'hôpital une demi-heure plus tard.
On en est sorties vers .... 17h00. Plein de petits malades étaient arrivés entretemps, dont les cas étaient plus sérieux, surtout les bébés. Bref, c'est une gastro, pas trop méchante, mais qui l'a fatiguée. Aujourd'hui, c'était son dernier jour d'école avant les vacances (semaine de 4 jours).
En ce moment elle joue à la star qui veut être incognito : "Ne me regardez-pas !". Donc je n'ai qu'une photo de dos à vous proposer !
En plus, je descends jeudi sur Toulouse car ma mère doit se faire opérer.
J'avance lentement sur mes tricots. Grosse crise de flemme...
@ bientôt !

Des nouvelles de ma NSP Michèle !

Merci, merci Michèle ! Cette fois-ci, il y avait beaucoup de lecture dans ce colis charmant, avec une carte de voeux trognon.
Et en plus il y avait deux petits parfums d'ambiance à mettre sur des pots-pourris :"Fruits des tropiques" et "Limonade". Délicieux !! En ce qui concerne les livres, il y avait un livre "WouF ! Wouf !" pour mon fils, un calendrier des Z'Animos (qui attire irrésisitblement ma fille), . Ensuite deux livres pour moi : un sur les "Petits Gâteaux", et un roman de Roberta Gellis "Le diable à demeure" (en anglais A Personal Devil).
Et pour le tricot, j'ai eu la revue Pitchoun, de Phildar, n° 432. Il y a déjà deux modèles qui m'intéressent, je vous met les photos. Je pense faire le premier dans les couleurs d'origine, à part peut-être pour la fleur. Pour l'autre modèle, je vais utiliser les mêmes qualités de laines (Phil Laine 51 et Oxygène), mais avec les couleurs Pie, Rouge et Ecru.
C'est mon fils qui a choisi les couleurs. Un pull de vrai petit mec !
Enfin pour rigoler un peu, voici l'ouvrage que je faisais hier au café-tricot à Brentano's :
ce n'est pas un filet de pêche ni des seringues. Non, je tricote une étole avec des aiguilles circulaires 20 mm (US 36). Le fil utilisé est de la Schachenmayr "Papillon" nuance ciel. Le modèle de l'étole est celui du "Rainbow Kit" proposé sur Tricotin.com. Avec une pelote de Papillon et des aiguilles 20, en montant 40 mailles, j'ai tricoté environ 80 cm au point mousse. Je pense utiliser 2 pelotes sur les 4 que j'ai.
Et pendant ce temps, je n'ai pas avancé sur mes autres en-cours.
Voilà les dernières nouvelles !
@ bientôt !